Partager l'article :

Des e-commerçants livrent leur expérience :

9bulleswww.9bulles.be, SOHO à Liège (Belgique), vente en ligne depuis 2010.

 

Activité : 9 Bulles vend des vêtements “tendance” de grossesse et d’allaitement…

Profil : commerce de détail. Start-up lancée en 2010, positionnée dans le commerce de détail, au départ uniquement en ligne, puis avec également un point de vente à Liège.  Propose également depuis 2012 des services de consultance en commerce électronique.

9 bulles développe un réseau de boutiques franchisées en Belgique et à l’étranger. La première franchise ouvrira en 2014 au Luxembourg ( Strassen).

Quelques chiffres :

  • Site bilingue Français / Néerlandais / Anglais
  • Ventes essentiellement en Belgique et à l’étranger
  • Croissance de 64% des ventes en ligne entre 2012 et 2013
  • 60% des ventes en ligne sont des commandes venant de l’étranger.
  • 2 concours remportés : « Digital Commerce Stars 2011 » (catégorie « Mode- Beauté ») et « Compagnonnage Ofac + Challenge » 2011.

Témoignage de Marie-Laurence Lefebure sur Retis.bePersonne interviewée :

Marie-Laurence Lefebure, Gérante

Pourquoi et comment avez-vous lancé un site d’e-commerce ?

9bulles est l’aboutissement d’un projet qui a mûri pendant plusieurs années.

 

9bulles-point de venteTout a commencé lors de ma première grossesse. J’ai constaté que l’offre en vêtements tant confortables qu’élégants n’était guère étoffée. je trouvais aussi qu’il manquait un lieu pour échanger avec d’autres futures mamans sur les ressentis et besoins rencontrés. L’idée est ainsi venue de lancer un site de vente en ligne de vêtements pour femmes enceintes contenant des informations utiles à leur grossesse.

Le choix de commencer par la vente en ligne faisait partie de la stratégie : d’abord analyser comment la clientèle réagissait aux collections avant de passer à une autre dimension : la boutique physique !

Après une analyse poussée du secteur de la mode future maman et du potentiel de l’e-commerce en Belgique et à l’étranger, lancer d’abord un site e-commerce est apparu comme une évidence. 8 mois se sont écoulés entre l’analyse de marché et la mise en ligne du site, le temps de bien choisir son agence web, de sélectionner les fournisseurs et collections et de compléter les fiches produits (textes, photos…). 3 mois après le lancement du site, une version néerlandophone a été mise en ligne.

Le choix de l’agence web a été stratégique. J’ai eu la chance de vraiment bien choisir mon agence web. J’ai relevé un point très important: l’investissement et la motivation de l’agence dans le projet. La créativité que l’agence apporte au projet est également importante. J’y ai reçu de nombreux conseils stratégiques. L’organisme Technifutur à Liège m’a également bien conseillé. Rien de tel également que d’apprendre par soi-même : conférence, lecture… Un an après le lancement du site, j’ai fait appel à un spécialiste du référencement. Cette démarche n’a toutefois pas été concluante, aussi j’optimise le référencement moi-même.

Principaux défis à relever avant la mise en ligne :

Je n’avais pas de connaissance web au départ. Un temps important a dû être consacré pour choisir un bon fournisseur et pour encoder les articles du catalogue.

Principaux défis une fois le site d’e-commerce en ligne ?

2 défis permanents : le référencement pour se « faire une place » sur le web, et la conversion des visiteurs en clients

Comment gérez-vous au quotidien la boutique en ligne ?

Le quotidien consiste à s’occuper des actions de marketing & communication, de l’encodage des nouveaux articles, de la gestion des commandes de A à Z, de la gestion des retours, de la gestion du stock (l’interfaçage avec le back-office est assuré par Prestashop), du référencement, de la gestion de la présence sur les médias sociaux, des relations publiques.

Sont sous-traités la traduction en néerlandais, les photos des articles et la comptabilité.

Comment procédez-vous pour acquérir de nouveaux clients ?

Quand on vend sur la toile, il ne faut pas négliger le marketing offline (communiqué de presse, flyers déposés dans les salles d’attente de gynécos, participation comme oratrice à des conférences, salons,…).

Les actions online testées sont les Adwords, la publicité sur Facebook, les partenariats avec des sites spécialisés sur la maternité en fournissant par exemple des articles de fond, les bannières publicitaires, et les e-mailings.

Comment procédez-vous pour augmenter le taux de conversion et la valeur du panier moyen d’achats ?

4 exemples d’actions entreprises:

  1. création d’un moteur de recherche sur le site,
  2. création de sous-catégories bien distinctes afin que le consommateur trouve facilement l’article recherché,
  3. frais de port gratuits dès 95 € d’achat,
  4. alignement du prix des frais de port pour la France sur ceux de la concurrence française.

Quelle stratégie avez-vous pour que votre activité en ligne inspire confiance ?

Il faut être transparent au niveau de son identité : il était important pour moi de faire savoir que le concept a été conçu par une femme qui a été enceinte. Il est important pour moi d’avoir un contact de proximité et convivial avec toutes mes clientes (je suis ‘Marie-Laurence de 9 bulles’ et non ‘Mme Lefébure de la société 9 bulles’).

La rubrique “9 bulle s’engage” a été créée pour rassurer les clients dans leurs achats en ligne.

Quels sont vos motifs de satisfaction ? Vos projets ?9bulles-collection

Je suis satisfaite d’être parvenue :

  • à me faire une place sur le web, de bénéficier assez rapidement d’une bonne notoriété,
  • à être une référence dans le secteur
  • et de jouer la complémentarité entre la boutique en ligne et le point de vente physique.

Mes projets :

  • proposer une version mobile,
  • développer un blog, franchiser des boutiques sous la bannière « 9bulles »,
  • et également faire profiter d’autres personnes de mon expérience de terrain en proposant mes services de consultance sous l’appellation « e-bulles –  l’e-ffervescence de votre business!»

Vos 5 principales recommandations à l’attention d’entrepreneurs qui envisageraient de se lancer dans la vente en ligne ?

  1. Bien se renseigner sur la concurrence, ses offres et tarifs et réaliser une étude de marché
  2. S’entourer de personnes compétentes et de bons conseils, réseauter c’est important
  3. Avant de signer un contrat, jauger du degré d’investissement et de motivation que l’agence web est prêt à mettre en votre projet. Choisir une solution d’e-commerce qui permet d’avoir un maximum d’autonomie par rapport à l’agence Web, par exemple, savoir changer des descriptions d’articles soi-même
  4. Ne pas hésiter à communiquer et à faire de la publicité off-line
  5. Ne sous-estimez pas le travail au niveau de la gestion de contenus

Informations :

Source :

Livre "e-commerce" de Damien Jacob Ce témoignage est extrait du livre de Damien Jacob, expert en e-commerce : “E-commerce : Les bonnes pratiques pour réussir” (Editeur Edipro).

Il a été actualisé en janvier 2014.

 

A découvrir également la fiche de présentation de 9bulles sur l’annuaire Digital Wallonia.

Partager l'article :
X