Partager l'article :

Questions de départ :

  • Quelles sont les interfaces électroniques à partir desquelles le prospect doit pouvoir aisément consulter la plateforme électronique (consultation via un ordinateur, une tablette, un smartphone, une TV connectée) ?
  • Combien de visiteurs simultanés la plate-forme doit-elle être en mesure de traiter sans encombre ?
  • Quel volume de chiffre d’affaires pensez-vous générer, à court, moyen et long terme ?
  • En combien de temps prévoyez-vous d’amortir votre plateforme ? Faites vous un investissement sur le long terme, ou souhaitez-vous aisément changer de plateforme en cours de développement de votre activité en ligne ?
  • Quelles seront tant la « profondeur » que la « largeur » de votre catalogue ? Quelle sera l’organisation de celui-ci? (gammes, familles, catégories, …)
  • De quelles fonctions ou spécialités ai-je réellement besoin ? (voir ci-dessous)
  • Quel est le statut de la plateforme sur le plan de la propriété intellectuelle ? Ex: open-source.
  • Quels sont les standards utilisés ?
    • le format de la base de données est-il ouvert, exportable ?
  • La structure est-elle évolutive,
    • Mises à jour régulières ? A quel rythme ?
    • Communauté de développeurs nombreuse et dynamique autour de la forge de développement de la plateforme ?
  • L’affichage du contenu peut-il être personnalisé à la volée pour les clients existants (identifiés par un cookie / identifiant, en fonction notamment de leur profil et de leur historique d’achat) ?
  • Gère-t-elle le multilinguisme ?
  • Est-il possible d’indiquer pour chaque page une valeur d’affichage On/Off « pays » et « langue » de manière à pouvoir désélectionner par exemple les pays où telle fiche produit ne doit pas s’afficher ?
  • La plateforme technique est-elle bien intrinsèquement bien conçue pour une optimisation du référencement naturel ? Cet aspect se juge en particulier au niveau de la qualité du code HTML généré (balise ‘Title’ personnalisable, URL rewriting, pas d’affichage des pages systématiquement sous forme de “tables”,…). Attention: ce n’est pas toujours le cas. Un mauvais choix peut être très pénalisant et nécessitera des investissements substantiels en référencement payant pour pallier à ce défaut natif !
  • Les thèmes graphiques sont-ils personnalisables ? Comment ?
  • Génération de flux RSS ? Comment ?
  • L’affichage est-il bien adapté aux principaux navigateurs Internet (Internet Explorer, Firefox, Chrome, Safari) ?
    • Qu’en est-il de l’affichage du site sur smartphone / tablette ?
  • Le site répond-t-il à la norme W3C afin de garantir une large accessibilité ?

Check-list complémentaire pour la plateforme technique de vente en ligne:

Les fonctionnalités offertes par la plateforme répondent-elles à vos besoins spécifiques?

  • La plate-forme gère-t-elle (quelques exemples de fonctionnalités souvent souhaitées):
    • Les promotions et les bons d’achat ? Les taxes ?
    • La mise en avant des produits phares ?
    • Une différenciation par pays au niveau des promotions, taxes, système de paiement, frais de livraison, … ?
    • Les ventes additionnelles:
    • la vente croisée : cross-selling (suggestion de produits complémentaires à un produit principal)
      • et la montée en gamme – up-selling (suggestion de produits similaires plus performants) ?
    • L’évaluation et les commentaires sur les produits ?
    • Des recherches avancées de produits, l’association de tags aux produits ?
    • Importation / exportation possible de la base de données en CSV ou SQL ?
    • Offre-t-elle des statistiques précises sur la consultation du site ?
    • La technique de l’affichage A/B est-elle possible ?
  • Capacité de traitement des requêtes de la clientèle
    • Quelle est la volumétrie des données que la plateforme peut traiter dans des temps de réponse acceptables ? Renseignez vous et si possible testez. A défaut vérifiez comment se comporte cette plateforme sur des sites existants qui en sont équipés et qui présentent des caractéristiques semblables (affluence, nombre de fiche produits et de paramètres de recherche,…)
  • Respect des obligations légales en vigueur dans votre pays (certaines plateformes, notamment non européennes, ne sont pas nativement conformes)
    • Vérifiez si la plateforme prévoit bien notamment :
      • une accessibilité à partir de toutes les pages de vos conditions générales de vente et des mentions légales
      • une case obligatoire à cocher pour confirmer la prise de connaissance des CGV
      • l’affichage d’un récapitulatif (modifiable) de la commande, qui doit être explicitement validé avant de passer à l’étape paiement
      • l’affichage d’une page d’accusé de réception de la commande (avec l’envoi concomitant d’un e-mail automatique de “remerciement’)
  • Caractéristiques du “back-office” ? Demander à le voir !
    • Gestion des commandes (paiement, expédition, traitement des retours et des avoirs). Émission automatique après chaque commande d’un bon de préparation de commande et d’une facture?
    • Possibilité d’importer des fiches produits au format .xml ?
    • Possibilité d’exporter, si possible en temps réel (transfert FTP d’un fichier XML par exemple) son catalogue de produits, vers des comparateurs de prix (Kelkoo, le Guide, Shopping.com,…) ou des places de marché (ex : eBay), avec possibilité de paramétrer, de taguer et de filtrer cette exportation (quels produits, quelles infos sur ces produits ?)
  • Intégration de modules / applications externes :
    • Solutions de paiement (voir dossier “gérer les paiements sur son site d’e-commerce)” :
      • Est-il bien possible de traiter un panel très diversifié de moyens de paiement ? (cartes de crédit, cartes de débit, portefeuilles virtuels, paiement par mobile,…)
      • Quelles sont les possibilités d’intégration dans la plateforme des widgets fournis par le fournisseur ou les fournisseurs de la solution de paiement ?
      • Cette intégration est-elle suffisamment avancée sur le plan ergonomique de manière à éviter de dérouter le prospect lorsqu’il passe à la phase “paiement” ?
    • Solutions de suivi de commande et de facturation : La plateforme (avec ses modules complémentaires) permet-elle juste une exportation (sous la forme par exemple d’un fichier tableur) vers votre logiciel comptable, ou bien effectue-t-elle un interfaçage électronique avec les autres outils à votre disposition (pour assurer la gestion ((logiciel de gestion des stocks, comptabilité, CRM, ERP, …) sous la forme d’une synchronisation (en temps réel ou quotidienne) de données comme le catalogue, les tarifs, les stocks, la base de données clients, les commandes? Certaines plateformes intègrent toute la gestion de la clientèle et la comptabilité, de sorte qu’il est possible de se passer d’outils en la matière
    • Solutions de tracking de visiteurs : La plateforme permet-elle que des applications tierces d’e-marketing suivent vos visiteurs et par exemple gèrent le commissionnement des apporteurs de trafics entrants ainsi que des sites web qui affichent une publicité rappelant votre site à un prospect qui s’était contenté de survoler votre site (retargeting)
    • Solutions de suivi de colis : Quelles sont les possibilités d’intégration dans la plateforme des widgets fournis par le fournisseur de la solution de tracking de la commande?  Cette intégration est-elle suffisamment avancée sur le plan ergonomique ? Mieux : Un module polyvalent (multi-prestataires : Mondial Relay, DPD, UPS, Colissimo) peut-il être installé ?

Attention à ne pas sous/surévaluer ses besoins (horizon de +/- 3 ans).

Bien entendu tout ce travail peut être confié à un consultant spécialisé en e-commerce, qui est susceptible de vous aider grandement à bien définir vos besoins et à directement vous orienter vers les solutions qui y répondent.


A lire également: “Comment choisir une agence web ?

Partager l'article :
X