Partager l'article :

Les 10 conseils à suivre avant de créer son site et de se lancer dans la vente en ligne

Les années passent et le secteur de la vente en ligne continue sa croissance en Europe et dans le reste du monde. À l’échelle de la Belgique, les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 2017, plus de 3000 e-commerçants pure-players en BtoC étaient répartis sur l’ensemble de notre petit pays et répondaient aux besoins de consommateurs belges et internationaux.

Intéressé de découvrir l’intégralité des chiffres de l’e-commerce en Belgique ?

Consultez l’analyse complète de Retis : « Statistiques de l’e-commerce en Belgique ».

Compte tenu de cette situation favorable, vous avez pour projet d’ouvrir votre webshop afin de profiter des nombreux avantages offerts par la vente en ligne (pas de barrières géographiques, visibilité sur le web, flexibilité de l’activité commerciale, faibles coûts pour démarrer…).

Seulement voilà : vous ne savez pas trop par où commencer pour concrétiser votre projet de site e-commerce. Surtout que vous n’avez pas vraiment envie que celui-ci soit un échec.

Pour vous aider dans votre réflexion, nous vous proposons de découvrir 10 conseils à suivre avant de vous lancer dans la vente en ligne. S’ils sont correctement respectés, ceux-ci représentent la première étape vers votre réussite dans l’e-commerce.

 

Se former à l’utilisation professionnelle du Digital

Cela peut paraitre évident, mais il n’est pas rare de constater que certains candidats e-commerçants se lancent dans l’aventure sans avoir un minimum d’expérience dans l’utilisation du digital à des fins professionnelles.

Même si la création d’une activité de vente en ligne est de plus en plus facile (CMS, places de marchés…), il ne faut pas oublier que cela implique que vous maîtrisiez différentes thématiques : réseaux sociaux, référencement naturel, publicités en ligne, réglementation… D’autant que les tendances et bonnes pratiques liées à ces thématiques ne cessent d’évoluer.

Voilà pourquoi, il sera généralement plus rentable de passer par une étape préparatoire vous permettant de vous former au lancement de votre activité e-commerce.

 

Bien définir son projet

Même si certaines success stories font rêver, vos débuts dans la vente en ligne ne doivent pas être uniquement motivés par la facilité apparente de ce type d’activité commerciale. Gardez en tête que la création et la gestion d’un e-shop ne s’improvise pas et n’est en réalité pas si facile que ça.

Votre envie de créer une boutique e-commerce doit avant tout reposer sur un projet qui vous passionne. Cela vous aidera notamment à surmonter les difficultés rencontrées en chemin.

Avoir un projet c’est bien, avoir un projet précis et clairement défini c’est encore mieux. Pour se faire, une analyse SWOT de votre future activité de vente en ligne vous apportera des réponses aux 4 grandes questions : quelles sont les forces (S), les faiblesses (W), les opportunités (O) et les menaces(T) de votre projet ?

 

Définir sa clientèle cible

Vous en êtes sûr, l’e-commerce c’est fait pour vous ! Mais, à qui allez-vous vendre ? Qui sont vos futurs clients ?

Il est très important de connaitre votre clientèle cible, de connaitre leurs attentes ainsi que leurs habitudes d’achat en ligne. Cela vous permettra de répondre précisément à leurs besoins en leur proposant la plateforme adéquate.

Pour arriver à ce résultat, la création de personas devrait vous aider dans votre réflexion.

 

Définir sa gamme de produits

Une fois vos futurs clients et leurs besoins clairement identifiés, vous êtes en mesure de sélectionner les produits que vous proposerez dans votre catalogue en ligne.

Cette gamme de produits n’est pas exactement celle que vous aviez imaginé à la base ? Ce n’est pas grave ! Grâce l’analyse de votre clientèle, vous avez vraisemblablement augmenté vos chances de vendre des articles qui rencontreront les attentes de vos visiteurs.

 

Connaitre sa concurrence

En vous lançant dans l’e-commerce, vous débarquerez à coup sûr dans un marché plus ou moins concurrentiels, en fonction des produits qui constituent votre catalogue.

Qui sont vos concurrents ? Quels produits proposent-ils ? Où sont-ils établis ? Quelles sont leurs forces ? Quelles sont leurs faiblesses ? Que font-ils de bien dont vous pourriez vous inspirer ? Et surtout comment pourriez-vous vous différencier d’eux ?

Des bonnes pratiques existent en e-commerce, si vos concurrents les appliquent déjà il vaut mieux en avoir connaissance et les intégrer d’entrée de jeu à votre activité de vente en ligne.

 

Lister ses avantages compétitifs

À quels besoins répond mon site ? Qu’est-ce qui le différencie de celui de mes concurrents ?

En commençant votre activité, il faut en général éviter que le facteur du prix soit l’élément pour se différencier face à la concurrence. Votre objectif sera donc de sortir du lot autrement que par les prix les plus bas, de créer une véritable image de marque afin d’attirer de nouveaux clients.

En ligne, le consommateur est désormais de plus en plus sensible à la qualité du service qui lui est proposé : conseils personnalisés, expertise, expérience d’achat, modes et délais de livraison, largeur de la gamme de produits, nouveautés…

 

Définir son lieu de vente en ligne

Vendre sur votre site ou sur une place de marché ? Telle est la question.

Si le fait de vendre vos produits sur une place de marché (Amazon, eBay, Cdiscount…) est intéressant de par sa rapidité et sa facilité de mise en place, soyez attentif à la rentabilité de votre activité ainsi qu’à vos obligations dans le cas d’un tel accord. N’oubliez donc pas de jeter un œil aux conditions générales ainsi qu’aux termes du contrat qui vous lient à ces plateformes de ventes.

L’ouverture de votre propre boutique en ligne, même si elle implique une charge de travail plus conséquente, vous garantira une indépendance totale et de bien meilleures marges bénéficiaires.

 

Choisir entre un CMS à héberger ou une solution SaaS

Vous avez décidé de vendre directement sur votre propre site e-commerce ? Alors, vous allez devoir faire un autre choix : créer votre site grâce à un CMS (Prestashop, Magento…), ce qui implique de gérer votre hébergement ou de prendre contact avec une agence web, ou utiliser à une solution SaaS (Wizishop, Shopify…) ?

Selon vos affinités techniques, vos objectifs et votre budget, vous opterez pour l’un ou pour l’autre de ces choix pour démarrer votre activité de vente en ligne.

 

Se représenter ses flux logistiques

Une fois que votre webshop sera en ligne et que les premières commandes arriveront que se passera-t-il concrètement de votre côté concernant vos produits ?

Il est important de réaliser qu’une partie importante de la gestion d’un site d’e-commerce réside dans la bonne organisation des flux de produits (stock, livraisons et retours).

Pour que celle-ci soit optimale, il est primordial de visualiser le chemin que parcourt le produit dès son arrivée dans le stock jusqu’au client final. Comment est-il acheminé ? Comment est-il stocké ? Comment le client est-il livré ? Comment sont gérés les éventuels retours ?… Tous ces aspects doivent être listés et leurs procédures clairement définies (gestion des commandes, gestion des retours, gestion des livraisons…).

Notez que d’autres flux doivent également être bien définis afin de maximiser l’efficacité de votre activité de vente en ligne.

 

Définir les objectifs de son site et ses budgets

Enfin, avant de vous lancer, il est nécessaire que vous définissiez le budget (financier et humain) alloué à votre projet e-commerce. Cela vous permettra d’établir une liste d’objectifs atteignables et réalistes.

Malheureusement, contrairement aux idées reçues, l’e-commerce n’est pas un eldorado dans lequel il est possible de faire fortune sans dépenser de temps ni d’argent (voir les facteurs de succès et les facteurs d’échec en e-commerce). Ouvrir une boutique en ligne s’apparente à l’ouverture d’un magasin physique : des fonds sont nécessaires pour créer le site, payer l’hébergement et le nom de domaine, acheter des marchandises, réaliser des campagnes d’e-marketing…

Nous espérons que cette liste non-exhaustive de conseils vous aidera à préparer votre projet de webshop.

Bien entendu, comme vous pouvez vous en douter, il existe encore beaucoup d’autres éléments à analyser et d’autres tâches à réaliser pour se lancer dans l’e-commerce, certains dépendant spécifiquement du type de projet lancé (type de produit, stratégie,…). C’est pourquoi, l’équipe de Retis accompagne et conseille les (futurs) e-commerçants de Belgique avec comme principal objectif : la réussite et la rentabilité de l’activité de vente en ligne.

Les 10 conseils avant de se lancer dans l'E-commerce

Partager l'article :