RETIS vous propose de découvrir GTINO.com, une boutique en ligne spécialisée dans le quad et le SSV. Cet e-commerçant a accepté de partager son retour d’expérience de la vente en ligne; Depuis ses débuts en 2009 avec un simple site vitrine, en passant par le lancement de son site e-commerce en 2014.

GTINO-logo

Vous êtes e-commerçant et vous souhaitez échanger avec notre équipe concernant votre activité en ligne ? Remplissez notre formulaire de contact ou rencontrez-nous lors d’un apéro e-commerce.

GTINO.com en quelques chiffres :

    • 65% du chiffre d’affaire réalisé grâce au site e-Commerce
    • Une clientèle internationale: France, Allemagne, DOM-TOM, Suisse, Luxembourg
    • En 2016, 53% des ventes en ligne ont été réalisées en France et 38% en Belgique
    • +/- 12 000 visiteurs uniques par mois
    • 1 boutique physique et 1 site de vente en ligne

Personne interviewée :

laurent-gettino
Laurent Gettino

Indépendant depuis 2009 et gérant du site GTINO.com. Avant cela, son parcours professionnel lui a permis d’évoluer dans le secteur de la production.

Résumé de l’activité

GTINO est l’e-Shop des passionnés de quads sportifs, utilitaires et SSV. Nous vendons à peu près tous les produits en rapport avec ce domaine. Par exemple, notre gamme est composée d’articles d’entretien, de consommables, de pièces tuning, d’amélioration ou encore de réparation.

“Le quad, plus qu’une activité commerciale, une passion.”

GTINO-magasin


Avant GTINO.com et le début de l’aventure

Je travaillais dans le domaine de l’usinage. Durant ma carrière, j’ai eu l’opportunité d’évoluer jusqu’à devenir responsable d’un poste d’usinage. C’est d’ailleurs suite à cela que j’ai débuté mon activité dans la vente.

En effet, après mon engagement, j’ai du me former à l’utilisation de la machine qui m’était confiée. Pour se faire, quoi de mieux que de fabriquer des pièces pour mon quad de l’époque ? Parce qu’avant d’être vendeur, j’étais d’abord utilisateur et passionné de quad.

Ensuite est venu l’engouement de mes amis pour mes réalisations et petit à petit, j’ai réalisé les plans de fabrication de différentes pièces, que je faisais fabriquer dans d’autres sociétés. J’en profite pour remercier la première de ces sociétés car c’est grâce à elle que j’ai réalisé les démarches pour obtenir un numéro de TVA. À partir de là, tout à vraiment commencé, les portes des autres fournisseurs m’étaient ouvertes.

Je me rappelle encore de ma première vente, elle s’est faite via un lien Paypal. Le client était suisse et je me suis dit: « Ah bein ça alors! Je ne connais pas cette personne, je ne l’ai jamais vue et elle m’a acheté quelque chose ».

Par contre, à aucun moment je n’imaginais que mon activité complémentaire de vente en ligne prendrait le dessus sur mon métier d’usineur. J’ai simplement choisi de tenter le coup, de voir ce que cela pouvait donner et puis, en constatant que le succès était au rendez-vous, j’ai choisi de tout miser sur ma boutique e-Commerce et de m’y consacrer à 100%.


Le lancement de l’activité

Le site e-Commerce tourne sur PrestaShop. Il a été lancé le 1er mai 2014, jour de la fête du travail. Avant cela, je possédais uniquement un simple site vitrine. Dès l’ouverture de la boutique en ligne, mes ventes ont décollé et je me suis alors demandé pourquoi je ne l’avais pas fait plus tôt. Je gagnais du temps, les transactions étaient plus rapides, je vendais plus et surtout, mon activité se professionnalisait.

Au début de mon activité, j’ai eu la chance d’être grandement aidé par Fabian Tasset, gérant du magasin Maison Tasset, tant pour l’aspect logistique que pour mon activité en ligne de manière générale.


Une véritable image de marque

Depuis le départ, j’ai mis un point d’honneur à créer une image de marque autour de GTINO. Je ne voulais pas que ce nom soit simplement associé à une boutique en ligne. J’avais envie que les acheteurs se demandent si GTINO était une franchise ou une marque.

Pour aller à fond dans cette stratégie, je suis en mesure de distribuer beaucoup de produits dérivés : des porte-clés, des stickers, des casquettes, des portes-plaques… que mes clients reçoivent gratuitement via leurs commandes.


La conception du site

Je n’ai pas eu recours à des ressources extérieures. J’ai fait en sorte de tout faire moi-même. Pendant 2 ans, après mes journées de travail, je mettais sur pied mon e-shop. Pour me permettre de modifier esthétiquement ma boutique, j’ai suivi des cours du soir en web design. Grâce à cela, elle ne m’a presque rien couté.


La promotion de la boutique en ligne

Je dirais que ma boutique s’est fait connaitre naturellement. Même s’il est vrai qu’au début, mes produits étaient également en vente sur eBay avec un lien renvoyant vers le site dans la description. Bien sur, j’ai utilisé, et utilise encore, les réseaux sociaux comme levier de promotion pour mon site et mes produits.


Conseiller le client

J’essaie toujours de donner mon ressenti sur mes produits. Que ça soit directement au client ou alors à travers mes fiches produits. Mon objectif c’est d’arriver à informer du mieux possible. Je cherche à atteindre un taux de satisfaction de 100% chez les clients qui me contactent pour être conseillés. Par exemple, je ne pousse pas obligatoirement à l’achat. Si je constate qu’un client hésite à passer commande d’une pièce qui ne lui sera pas utile, je lui déconseille.


Rassurer le client

Le fait d’avoir une boutique physique dans laquelle je peux accueillir mes clients et les conseiller, c’est un avantage. Beaucoup de personnes choisissent d’y passer pour se rassurer, tester le service… et  après ce premier achat de test, je les retrouve sur mon e-shop.

Néanmoins, il ne faut pas oublier que cette gestion de la clientèle en magasin, cela peut vite s’avérer (très) chronophage. Il ne faut pas se laisser dépasser car les autres tâches liées au site de vente en ligne continuent d’affluer. D’autant que je ne sous-traite quasi aucun aspect de mon activité en dehors de la logistique (livraison chez le client) et la réalisation de mon nouveau site.

L’ensemble de mon activité est gérée par moi. Cela inclut : les appels téléphoniques, l’emballage, la comptabilité, le SAV, la gestion quotidienne du site e-commerce, les retours, la réalisation des photos des produits…


Acquérir de nouveaux clients

Je dirais que pour gagner la confiance des visiteurs et les transformer en clients, je mise sur un ensemble d’éléments:

  • Avoir une image de marque
  • Être présent sur les réseaux sociaux
  • Montrer qu’il y a des gens derrière le site web
  • Accueillir les clients inquiets en magasin
  • Être facilement joignable

À cela, vient s’ajouter quelque chose de très important: Le souci du détail. Ça me permet de toujours améliorer la qualité de mon service.


Augmenter le taux de conversion

Le taux de conversion

J’accorde un soin tout particulier à mes fiches produits. C’est d’ailleurs ce qui me prend le plus de temps. C’est principalement dû au fait que je réalise moi-même l’intégralité du contenu de mes fiches produits. Ce qui inclut tant le contenu textuel (descriptif) et les photos.

Je n’utilise pas les descriptifs fournis par les fournisseurs et si je peux donner un conseil, c’est même quelque chose à proscrire. Toutes mes descriptions sont donc “Homemade”. L’ensemble des renseignements que je donne aux clients qui viennent en boutique se retrouvent dans les fiches produits.

Pour ce qui est des photos, je pense que c’est très important qu’elles soient fidèles à la réalité. Le produit doit être visible à l’écran tel qu’il est réellement.


Bilan sur le parcours GTINO.COM

Les difficultés rencontrées avant le lancement de l’activité

Durant la période de développement de ma boutique, ma principale difficulté était le manque de temps. Au début c’était assez compliqué de jongler entre mon activité complémentaire, mon emploi ainsi que la formation et le travail à fournir sur le site.

C’est le cumul de tout qui était difficile à gérer: vie privée, vie professionnelle, début d’activité complémentaire… Ma journée type se déroulait un peu comme ceci: Avant d’aller travailler, je préparais les commandes. Après ma journée de travail, je passais par la poste pour expédier les colis. S’en suivait ensuite les cours du soir en webdesign et ce n’est qu’une fois rentré chez mois que je pouvais répondre aux mails et continuer le développement de la boutique en ligne.

Les difficultés rencontrées une fois le site en ligne

Au lancement du site, le serveur ne suivait pas. Le nombre de visites était trop important par rapport aux ressources dont il disposait. Ce problème était principalement lié à Prestashop et malheureusement cela nuisait à l’image de l’activité. Ça ne faisait pas pro.

La morale de l’histoire est qu’il ne faut pas lésiner sur la qualité de l’hébergement ni sur la qualité du site. C’est l’image que vous renvoyé aux visiteurs. Il ne faut pas avoir peur d’investir dans son activité en ligne, c’est grâce à cela que l’on peut se développer efficacement. Il faut se donner les moyens d’avoir du succès dans l’e-commerce, ça n’arrive pas tout seul.

Au commencement de mon activité, tous les bénéfices que je réalisais, et même une partie de mon salaire quand j’étais ouvrier, étaient directement réinjectés dans l’activité en ligne.

Les motifs de satisfaction

  • Ma première satisfaction c’est d’avoir pu quitter moi-même mon travail, et de n’avoir jamais du faire machine arrière, pour me consacrer à temps plein dans l’e-commerce.
  • Ensuite, une autre satisfaction personnelle est d’avoir pu prouver à mes parents que je pouvais entreprendre et réussir dans ce que j’ai créé.
  • Quand je fais le bilan, je suis assez fier de voir d’où je viens, par quoi je suis passé, mon évolution et où j’en suis aujourd’hui.
  • Bien entendu, le fait de pouvoir vivre de mon activité e-commerce est quelque chose d’extrêmement satisfaisant.
  • Enfin, le fait de voir le logo de ma boutique sur des pièces, des quads, entendre que les clients sont satisfaits, constater que GTINO bénéficie d’une image positive sur internet, sont autant de choses qui me rendent fier d’être e-commerçant.

Les projets de GTINO.com

  1. Ajouter de nouvelles gammes de produits à mon catalogue: équipements pour le pilote, casques, combinaisons…
  2. Lancement de la nouvelle version de l’e-shop en 2017
  3. L’ouverture d’un magasin physique plus grand avec un showroom. Si ce projet ne se concrétise pas en 2017, ça sera à coup sûr pour 2018

5 recommandations pour les futurs e-commerçants

  • Faites quelque chose que vous aimez. Ne voyez pas uniquement l’aspect financier parce que ça se ressentira dans votre travail
  • Psychologiquement, préparez-vous à ce que l’activité en ligne ne réussisse pas. Il faut investir et prendre le risque de perdre
  • Ne comptez pas vos heures de travail
  • Ne mettez pas tout de côté. Il faut faire la part des choses et garder du temps pour soi
  • Faites attention aux besoins des clients. C’est comme ça que vous en ferez des clients satisfaits. Mettez-vous à leur place, demandez-vous ce que vous aimeriez avoir comme service si vous étiez à leur place
  • Spécialisez-vous dans un produit, un service… dans quelque chose. Être multi-casquette n’est pas nécessairement positif

Informations :

Site web : www.gtino.com

Adresse du magasin : Rue Colonel Piron 152, 4624 Romsée (Liège)

Source :

Ce témoignage a été recueilli en mars 2017 par Loïc Vanhove.

Demande d’interview :

Pour toute demande d’interview ou simplement pour contacter l’équipe Retis, il vous suffit de vous rendre sur notre page Contact