Partager l'article :
La 5e étape consiste à se préparer au lancement du projet de vente en ligne

Validation des délivrables (plateforme de vente, module de paiement,…)

Veillez à une bonne supervision des sous-traitants

Maintenant que les principaux choix opérationnels sont pris et que les commandes aux prestataires sont passées, vous serez amené à superviser les réalisations confiées.

Encore une fois, les services d’un consultant « architecte » peuvent être bien utiles à ce stade. Ce consultant ne pourra néanmoins se substituer à vous.

C’est vous seul qui savez le mieux où vous souhaitez arriver et qui devrez prendre les décisions clés.

Réservez le temps nécessaire pour assurer cette supervision du travail effectué et, le cas échéant la coordination des sous-traitants (en particulier entre les développeurs de la plateforme technique et l’agence marketing), d’autant plus si vous vous êtes passé des services d’un consultant.

La meilleure manière de procéder consiste à travailler avec le prestataire web par étapes successives, avec validation à chaque fois afin d’éviter que le prestataire n’avance trop loin dans une éventuelle mauvaise direction.

Tests et validation

Outre votre décision de validation, qui implique que vous testiez avant le bon fonctionnement, tenez compte que vous serez sollicité pour des inputs (fournir par exemple des photos, les descriptifs des différents produits à placer dans le catalogue, une liste de (combinaisons) de mots clés sur lesquels vous estimez stratégique de vous positionner sur les différents marchés géographiques envisagés, le code d’activation du module de paiement,…).

Planifiez de manière à fournir à temps ces informations au prestataire, à défaut de quoi bien entendu vous ne pourrez demander la moindre indemnisation s’il n’est plus en mesure de respecter les délais initialement convenus.

Si vous disposez de collaborateurs, convenez d’une répartition claire des tâches de suivi entre eux et désignez un chef de projet qui sera chargé des contacts avec les prestataires ainsi que de vous remonter les décisions clés à prendre.

Demandez à ne valider la ligne graphique qu’en dernier lieu, car il s’agit d’un élément maintenant très aisé à modifier sur un site web. Mieux vaut d’abord valider les aspects qui sont les plus impactants sur le long terme.

Les autres tâches de préparation

Une série de tâches doivent être accomplies avant le lancement public de votre site. Détaillons les plus importantes :

  • La transcription de votre argumentaire commercial sur la plateforme
  • L’encodage des fiches-projets
  • Le respect des obligations légales (CGV,…)
  • La réception provisoire de la plateforme et la mise en ligne officieuse
  • Les obligations administratives (ex : formalités d’enregistrement de l’activité auprès des organes de sécurité sociale, de TVA, de douane,…)
  • La constitution d’un stock de départ
  • La préparation de votre workflow de préparation de commande
  • La campagne publicitaire de lancement

Ces différentes tâches sont détaillées dans le livre « E-commerce : Les bonnes pratiques pour réussir ». Des extraits et des mises à jour seront publiés à partir du 1e mai 2013.

Partager l'article :