Partager l'article :

Rentabilité e-commerce

Comment rentabiliser rapidement son site commerce ?

C’était le thème du débat du Café Numérique de Liège du 3 décembre 2014 que j’ai eu l’honneur d’animer.
Ce débat sur la rentabilité d’un site d’e-commerce a été introduit par un exposé :

Les 3 clés de réussite en e-commerce

 

Cette étude a identifié:

 

Ensuite, un expert, Olivier Matz (Technifutur), et 2 serial-entrepreneurs de l’e-commerce en Belgique, Sébastien Doyen (TeaTower, InternetVista, SpiceitEasy, Similoo, NewPharma,…) et Stephan Pire (Foto.com, Cras-Avernas eCommerce, BeBooks,…) ont relaté leur expérience de terrain et livré leurs astuces et bonnes pratiques pour :

  • réduire les frais de lancement.  Tous ont notamment souligné que trop souvent on commet l’erreur d’investir l’essentiel de son budget de lancement pour la création technique de sa propre plateforme web alors qu’il est généralement possible de s’en passer. Une approche “lean” est préférable la plupart du temps, en testant par exemple l’appétence de son offre sur une place de marché (ex: eBay, Amazon, Rue du Commerce,…). Par contre, il ne faut pas voir trop petit en terme d’aire de marché, surtout si on se positionne sur un niche restreinte. L’importance de bien définir sa stratégie de positionnement en ligne a été soulignée à plusieurs reprises. Il ne faut pas avoir peur de se lancer dans un créneau déjà pris, mais il faut trouver comment faire différemment de la concurrence (autres gammes, autre service, autre merchandising, autres canaux d’acquisition…) en évitant d’entrer uniquement dans une guerre des prix.
  • bien gérer les frais de fonctionnement : il faut mettre la pression sur ses fournisseurs, en particulier les prestataires logistiques, en négociant régulièrement les prix. il faut peser le pour et le contre entre la réalisation des tâches en interne / en sous-traitance (ex: picking, SAV,…)
  • bien gérer ses dépenses d’e-marketing: il faut généralement éviter de mettre les oeufs dans le même panier, et surtout contrôler régulièrement l’efficacité des campagnes, en mesurant notamment le taux d’acquisition d’un client. Celui-ci doit toujours être dans le radar d’un e-commerçant, quasiment quotidiennement. Et pour bien faire, il faut disposer d’une marge brute suffisante. D’où l’importance de très bien négocier les prix d’achat avec ses fournisseurs. Il a été souligné le difficulté de rentabiliser une boutique en ligne si la marge est inférieure à x2, compte tenu de l’ensemble des frais à supporter (marketing, picking, livraison, SAV,…)
  • bien développer son marché à l’international, ce qui permet d’atteindre un chiffre d’affaire suffisant.

Liens en rapport avec cet article sur la rentabilité des sites d’e-commerce:

Partager l'article :
X