Partager l'article :

Des e-commerçants livrent leur expérience :

Logo sellerie on linewww.sellerie-online.be, PME à Sambreville (Belgique), vente en ligne depuis 2008.

 Activité : Sellerie Online vend tout pour équiper le cheval, le cavalier et la clôture électrique.

Profil : Créateur et distributeur de ses propres marques afin de se différencier de la concurrence. Au départ distribution nationale en B to B (vente via des revendeurs). Développement des activités à l’exportation, avec une approche commerciale en direct, via un site web lancé en mai 2008.sellerie

Quelques chiffres :

  • 40 000 clients
  • 28 000 colis expédiés en 2011
  • Plus de 100 000 produits en stock sur 2 500 références

Personne interviewée :

  • Jean-Marc Robert, Gérant

Pourquoi et comment avez-vous lancé un site d’e-commerce ?

Le site web vise la vente à l’étranger, ce qui évite de perturber le circuit national de vente indirecte par des distributeurs belges.

L’activité a d’abord été lancée sur eBay. Sans devoir investir, il a ainsi été possible de tester la réaction des consommateurs français sur les produits proposés, tant du point de vue qualité, que prix. Cette analyse a porté sur le marché français. Vu les réactions positives des ebayeurs, Sellerie-online a été mis en ligne.

Principaux défis qui ont dû être relevés ?

  • Manque de connaissance de ce canal de distribution et préjugés importants. L’intervention d’une agence de consultance spécialisée a été précieuse pour rationaliser les idées et pour mettre en forme le site.
  • Comprendre les erreurs que nous faisons tous les jours et les corriger de suite, car sur internet tout va très vite et il faut être en veille permanente, aussi bien sur la concurrence que sur les attentes des clients qui changent aussi rapidement.

Comment gérez-vous au quotidien la boutique en ligne ?

Dès le début la stratégie a été définie de garder tout en interne, puisque le flux de commande générer par le site internet viendrait s’ajouter à notre flux B to B, ce qui améliore la rentabilité de la logistique.

En 2010 et suite à des croissances de commandes importantes, nous avons dû rationaliser notre logistique et construire un nouvel entrepôt de 1000 m². Cela a permis d’améliorer la capacité de préparation de commande ainsi que le stock disponible.

En 2011, faisant toujours face à une croissance importante, nous avons dû intégrer un programme qui allait interfacer, sans ré-encodage, notre plateforme électronique de vente à notre logiciel de gestion commerciale et à notre comptabilité. Ce programme gère aussi les mises à jour des produits et des stocks du site. Il permet de sortir toutes les statistiques dont nous avons besoin pour analyser nos ventes et le comportement de nos clients.

En 2013, nous avons revu notre logistique afin de la rendre plus performante.

Comment procédez-vous pour acquérir de nouveaux clients ?

L’acquisition de clients se fait grâce à des liens sponsorisés ainsi que quelques bannières publicitaires sur des sites spécialisés et des comparateurs de prix.

Nous avons aussi une présence active sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter), plus dans le cadre d’une stratégie d’engagement et de fidélisation que d’acquisition de clients.

Mais notre meilleur recrutement se fait offline, par des prescripteurs d’opinion qui parlent de nous, car je pense que c’est la meilleure source de recrutement: Il est plus percutant et plus valorisant que quelqu’un parle de nous en bien entre membres d’un même club équestre. 70% de la confiance sont déjà gagnés lorsqu’il arrive sur votre site et les 30 % restant seront acquis lors de la navigation au travers du site.

Comment procédez-vous pour augmenter le taux de conversion et la valeur du panier moyen d’achats ?

sellerie-on-line2Nous avons un taux de conversion assez élevé. Cela s’explique justement par la confiance que les gens ont du site et par la qualité des produits et des services que nous offrons. Il est clair que l’ergonomie du site, la clarté des explications sur les produits et les conseils auront un poids déterminant dans la conversion.

Afin d’augmenter le panier, nous suggérons des produits liés et complémentaires à leurs achats.

Quelle stratégie adoptez-vous pour que votre activité en ligne inspire confiance ?

La confiance que le client à l’égard d’un site est primordial au succès de celui-ci. Pour cela il est important de veiller à ne pas mettre un doute dans la tête du client et d’être complètement transparent sur l’ensemble des services et produits qui se trouve sur le site.

Il faut aussi mettre clairement ses coordonnées et un n° de téléphone de contact, car les personnes qui doutent commenceront par téléphoner afin de vérifier qu’il y a bien quelqu’un derrière cette page d’écran.

Ensuite le meilleur moyen de donner confiance est d’avoir une e-réputation de bonne qualité, car le client qui ne sait pas si le produit et le site sont dignes de confiance, lancera un post sur un forum ou sur un réseau social afin de connaître l’avis d’autres internautes.becommerce

Enfin, nous avons fait examiner notre site par le bureau de certification Veritas et avons obtenu cette année le Label BeCommerce.

Quels sont vos motifs de satisfaction ? Vos projets ?

La satisfaction est que notre croissance augmente de façon considérable chaque année et que la notoriété de nos marques, inexistante avant le site de vente en ligne, est maintenant très forte, au point que nos marques sont devenues des références sur certains secteurs. Ce qui prouve que les stratégies mises en place étaient judicieuses.

Les projets sont de rationaliser et améliorer la chaine logistique pour être capable d’absorber de nouveau marché et de nouvelles références, puis de servir le marché allemand.

Cette année 2014, notre plateforme e-commerce de vente sera complètement “full responsive”, tandis que notre back-office a été adapté, avec un système de gestion de code-barres aux différentes étapes logistiques, afin de permettre aux clients de suivre de façon précise le traitement de leurs commandes.

Vos principales recommandations à l’attention d’entrepreneurs qui envisageraient de se lancer dans la vente en ligne ?

  1. Avant de s’investir sur le net, il faut pouvoir en comprendre les impératifs;
  2. Bien définir son positionnement stratégique;
  3. Ne sous-estimer pas le travail au niveau de la gestion de contenus;
  4. Soignez le service client;
  5. Toujours communiquer sur son site et le faire vivre

Source :

Livre e-commerce de Damien Jacob

Témoignage, extrait du livre “E-commerce : Les bonnes pratiques pour réussir” (Editeur Edipro), rédigé par Damien Jacob, actualisé en juillet 2014.

Partager l'article :
X