Partager l'article :

Boutons “acheter”, liens “visiter la boutique en ligne” et “shoppable tags”, le social shopping se démocratise et envahit la toile. Retour sur cette nouvelle façon de vendre mêlant E-commerce et Réseaux Sociaux.

 

Définition du Social Shopping

Le social shopping ou social commerce (s-commerce) est la fusion du e-commerce et des réseaux sociaux. Le principe consiste à utiliser les réseaux sociaux comme canaux de vente, en se basant sur les interactions entre individus (recommandations, avis, commentaires, partage…) et en utilisant des fonctionnalités dédiées au commerce en ligne.

Les grands noms des médias sociaux (Facebook, Instagram…) ont vite compris l’intérêt de cette pratique de la vente en ligne et ont intégré des webshops ainsi que des boutons “acheter” directement sur leur plateforme afin d’inciter les internautes à passer à l’action.

En Europe, le social commerce cible pour le moment les jeunes en grande majorité. En effet ce sont surtout les 13-17 & les 18-30 ans qui sont les plus friands des réseaux sociaux et des achats directement sur les plateformes telles qu’Instagram, Facebook ou encore Snapchat.

 

LES AVANTAGES DU SOCIAL COMMERCE

L’avantage majeur de l’utilisation du social shopping réside dans le fait que sa mise en œuvre est facile et adaptable à la majeure partie des activités commerciales (qu’elles soient déjà d’e-commerce ou non). Des petites boutiques comme des grandes enseignes peuvent désormais se lancer dans le s-commerce grâce à cela.

Pour l’internaute, cette pratique de l’e-commerce lui permet d’avoir tout à portée de main. Il n’a pas besoin de passer d’un site web à un autre. Tout est au même endroit, à savoir : sur le réseau social sur lequel votre entreprise est présente et active.

Comme vous le savez déjà, l’avis des consommateurs est très important durant le processus d’achat. Sans surprise, lorsqu’il est question de social shopping, cette importance se trouve exacerbée étant donné que le s-commerce se base, entre autre, sur les recommandations, les avis ou encore les commentaires.

Concrètement, cela signifie que : Plus vous êtes performants et appréciés par les consommateurs, plus ils auront tendance à laisser des avis positifs à votre égard sur les réseaux sociaux. Ces avis positifs inciteront ensuite les autres internautes à s’intéresser à votre entreprise et à vos produits et puis à passer à l’achat.

En complément de l’image valorisante et rassurante que vous allez chercher à afficher sur les réseaux sociaux au sujet de votre entreprise et de vos produits, des nouvelles fonctionnalités présentées par les plateformes permettent dorénavant d’intégrer directement le shopping aux publications des e-commerçants grâce au bouton “acheter” et aux “shoppable tags” de produits.

 

Les Shoppables Tags

Un Shoppable Tag est une étiquette numérique et interactive. Celle-ci est ajoutée par le commerçant sur une photo qu’il a publié sur un réseau social tel que Facebook ou Instagram.

Grâce au shoppable tag, le commerçant peut ainsi identifier le (ou les) produit qui apparait dans une image et fournir directement quelques informations (nom du produit, taille, prix…). Exactement comme on identifie une personne qui se trouve dans une photo.

Bien entendu, l’intérêt d’un Shoppable Tag ne s’arrête pas là. Cette étiquette numérique est également interactive. Ainsi, l’internaute intéressé par le produit mis en scène dans l’image pourra, d’un simple clic, accéder à la fiche produit de celui-ci sur le site du vendeur.

Exemple de Shoppable Tag sur Instagram

Photo : Exemple d’un Shoppable Tag sur Instagram

 

LE SOCIAL SHOPPING, UNE CONTRAINTE ?

Malheureusement, il y a quand même une ombre au tableau en ce qui concerne le social shopping : cette pratique est chronophage.

En effet, le fait de publier des photos des produits sur les réseaux sociaux et d’y intégrer les bons URL via les “tags” d’achat, cela peut prendre énormément de temps pour un commerçant, surtout au début.

Si vos ressources en temps sont limitées, peut-être sera-t-il préférable de faire appel à un professionnel qui gérera la mise en place du social commerce au sein de votre réseau ?

 

POURQUOI LA PRATIQUE DU SOCIAL SHOPPING CONTINUE DE SE DÉVELOPPER EN 2021 ?

C’est en 2019-2020 que la croissance de l’usage du Social Shopping s’est vraiment marquée. Depuis cette tendance n’a cessé de continuer de se développer, et ce, pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, les internautes passent toujours plus de temps sur leur smartphone et, plus précisément, pour consulter sur les réseaux sociaux. Ces sessions représentent autant d’occasion durant lesquelles les vendeurs ont la possibilité d’attirer l’attention d’un potentiel client.

Ensuite, il faut souligner que ces nouveaux canaux de vente permettent également une expérience client authentique et humaine. Les réseaux sociaux représentent effectivement de bons moyens pour les e-commerçants de créer un lien fort avec leur clientèle (à travers les réponses à leurs commentaires, les avis…). Grâce à ce sentiment de confiance et de proximité, les membres de leur communauté sont souvent plus enclins à cliquer (ou appuyer) sur un bouton “acheter” ou “découvrir le produit” lorsque celui-ci est présent dans une publication.

Enfin, la pandémie mondiale de Covid-19 a accéléré les changements en matière de vente. Beaucoup de commerçants qui n’avaient pas encore de boutique en ligne ont souhaité se lancer rapidement et à moindre frais. Bon nombre d’entre-eux ont donc commencé à vendre via les réseaux sociaux (social commerce, live shopping…).

 

QUI PEUT FAIRE DU SOCIAL COMMERCE ?

Tous les commerçants peuvent se lancer dans le social shopping, de par les fonctionnalités déjà intégrées aux réseaux sociaux et sa facilité de mise en place.

Par exemple, un vendeur qui utilise déjà Instagram pour communiquer sur ses produits, n’aura pas énormément de travail supplémentaire à fournir pour commencer à faire du social commerce et à vendre. Il lui suffira de lier son compte Instagram avec son site web afin d’intégrer les liens de ses fiches produits à ceux présents dans sa boutique Instagram.

 

QUELQUES CONSEILS POUR SE LANCER DANS LE SOCIAL SHOPPING

  1. Tester à petite échelle. En résumé, il est conseiller de d’abord essayer le social commerce sur quelques produits (peut-être ceux qui sont les plus vendus sur votre site web) afin de tester l’attractivité et d’analyser les résultats avant d’aller plus loin.
  2. Ménager vos efforts. Il est important de ne pas vouloir mettre tous vos produits directement. En effet l’ajout de produit est long. Vous risquez d’être rapidement submergé par le travail à fournir et le but n’est pas de vous décourager.
  3. Savoir communiquer et avoir une stratégie de communication sur les réseaux sociaux. Il faut inscrire cette nouvelle façon de vendre dans votre stratégie de communication et bien communiquer sur le fait qu’il est désormais possible d’acheter vos produits directement depuis le bouton “acheter” sous vos publications ou via les produits identifiés dans celles-ci.
  4. Faire appel à un prestataire spécialisé. Comme pour beaucoup d’autres aspects d’une activité e-commerce, vous pouvez faire appel à un prestataire externe compétent. Celui-ci sera en mesure de vous conseiller et de vous aiguiller dans la concrétisation de votre projet de Social Shopping. En fonction de vos besoins, celui-ci pourrait même réaliser certaines tâches à votre place.

ILS FONT DU S-COMMERCE AVEC BRIO

Cédric GROLET, célèbre pâtissier parisien

Il est aujourd’hui possible d’acheter les délicieuses pâtisseries en trompe-l’œil de Cédric Grolet directement depuis l’onglet “Boutique” de sa page Instagram. Le célèbre pâtissier démontre qu’il est possible d’adapter le social shopping à tous les types de commerce et e-commerce, qu’ils soient alimentaires ou non.

De plus, son positionnement offre la possibilité aux internautes d’avoir directement une idée des pâtisseries proposées à la vente et de leurs prix de vente. Cela n’a l’air de rien, mais cette connexion avec le site web de l’entreprise permet d’éviter de recevoir de trop nombreux messages privés demandant le prix de telle ou telle pâtisserie.

Cedric Grolet Patissier Exemple de boutique Instagram

Photo : Boutique Instagram de Cédric Grolet

 

BRAGARD, grand fabricant de vêtement pour les professionnels

Le fabricant vosgien utilise les “tags” shopping sur ses photos et a également bien rempli son shop Instagram.

De nombreux professionnels des métiers de bouche sont sur le réseau social, c’est pourquoi il était judicieux pour le fabricant de présenter ses produits à travers les réseaux sociaux. En un coup d’œil, le professionnel a un aperçu du produit proposé et de son prix de vente. Rapide et efficace.

Bragard Exemple de boutique Instagram

Photo : Boutique Instagram de Bragard

 

 

Vous aimeriez développer votre activité commerciale grâce au Social Shopping ?

Que vous vendiez déjà en ligne ou non, contactez notre équipe d’experts Retis. Nous nous ferons un plaisir de vous conseiller dans le cadre de votre projet de développement en ligne !

 
Partager l'article :
X