Partager l'article :

Depuis son lancement en 1998, Google est devenu le moteur de recherche incontournable lorsque l’on aborde la thématique du référencement naturel et que l’on envisage de travailler son SEO.

Chiffres à l’appui, on constate que Google représente désormais en moyenne plus de 90 % des parts de marché dans le secteur des moteurs de recherche, tant à l’échelle mondiale que dans la majeure partie des pays.

Répartition des parts de marché dans le secteur des moteurs de recherche entre juillet 2020 & juillet 2021

Source : StatCounter – Chiffres pour le monde

Répartition en Belgique des parts de marché dans le secteur des moteurs de recherche entre juillet 2020 & juillet 2021

Source : StatCounter – Chiffres pour la Belgique

Dès lors, en tant que gestionnaire de site(s) web (site(s) vitrine ou webshop(s)), il est indispensable d’optimiser vos contenus, vos pages et votre(vos) site(s) de manière générale afin de plaire au plus populaire de moteurs de recherche mais surtout, à son algorithme.

Sans quoi, il est plus que probable que les pages de votre(vos) site(s) ne se retrouvent noyées dans la masse, enfouies au plus profond des pages de résultats de recherche sur lesquelles aucun internaute ne se rend.

 

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir une synthèse de plusieurs critères importants permettant de travailler le référencement naturel des pages de votre site sur Google :

Les autres articles de notre dossier dédié au SEO

Vous souhaitez obtenir des informations plus précises à propos de l’utilisation du référencement naturel en Marketing Digital ? Consultez les autres articles de notre dossier consacré au SEO :

L’algorithme de Google

Du fait de l’ancienneté et du parcours du moteur de recherche, mais aussi de ses ressources technologiques, la situation de Google en matière d’algorithme peut, dans un premier temps, désorienter et/ou intimider ceux qui s’y intéressent.

Si, par exemple, du côté de l’algorithme d’Amazon, la situation est facile à cerner (un algorithme avec un nom unique et des mises à jour peu fréquentes), c’est en effet tout l’inverse du côté de Google.

Pour faire simple, vous pouvez vous représenter les choses de la manière suivante concernant l’algorithme de Google :

  • Les mises à jour majeures
  • Les mises à jour « Core Updates »
  • Les mises à jour mineures

Les mises à jour majeures de Google

Après un laps de temps allant d’une à plusieurs années, il n’est pas rare que Google annonce le déploiement d’une mise à jour majeure de son algorithme.

Une mise à jour majeure de l’algorithme de Google peut généralement être identifiée grâce aux éléments suivants :

  • La mise à jour est annoncée en grandes pompes : Google ainsi qu’un grand nombre de médias spécialisés en Marketing Digital (au sens large du terme) communique sur ces mises à jour.
  • La mise à jour à un nom qui lui est propre : Depuis 2011, on dénombre une petite dizaine de mises à jour pouvant être qualifiées de « majeures ». Citons par exemple « Google Panda », « Google Pinguin », « Google Pigeon », « Google Hummingbird », « Google Rankbrain » et, plus récemment, « Google BERT ».
  • La mise à jour a un impact important et direct sur, au minimum, un des critères de classement et/ou sur le fonctionnement de l’algorithme. Cela signifie qu’une mise à jour majeure a des répercussions sur un nombre très (très très très) élevé de sites dans des secteurs et des thématiques aussi diverses que variées, mais aussi sur la pratique du SEO sur Google.

Si l’historique complet des mises à jour de l’algorithme de Google vous intéresse, voici des ressources complémentaires à ce sujet :

Les mises à jour « Core Updates »

Comme l’indique cette appellation anglaise, les « Core Updates » sont des mises à jour du noyau de l’algorithme de Google.

De ce fait, les Core Updates sont tout aussi importantes que les mises à jour majeures. Certains les placent d’ailleurs dans cette catégorie.

Cependant, si nous avons choisi de les présenter séparément, c’est dans le but de mettre en lumière les principales spécificités des Cores Updates par rapport aux mises à jour majeures :

  • Google déploie plusieurs Core Updates par an. Elles sont donc plus fréquentes que les mises à jour majeures
  • Les Core Updates n’ont pas vraiment de noms spécifiques. Si ce n’est l’intitulé « Core Update » suivi de la période (ex : Juillet 2021) ou la thématique concernée par la mise à jour (ex : Spam Update »)
  • Les Core Updates n’ont pas nécessairement de répercussions sur un très grand nombre de sites. En d’autres termes, une Core Update peut être déployée sans que cela n’ait d’impact sur le positionnement des pages de votre site. Bien entendu, ce n’est pas parce qu’une core update ne vous impacte pas directement que vous ne devez pas vous renseigner à son sujet. Il est toujours important de savoir comment celle-ci doit être prise en compte pour vos futures actions SEO.

Les mises à jour mineures de Google

Tous les jours, Google réalise des changements mineurs au niveau de son algorithme. Sur 24 heures, il peut même être question de plusieurs mises à jour mineures.

Ces mises à jour mineures ne sont pas documentées (pas d’annonce et pas de nom) et passent totalement inaperçues la plupart du temps car elles n’engendrent pas de fluctuation sur les positions dans les résultats de recherche. Du moins, quand ces mises à jour mineures sont considérées de manière isolée.

Comment plaire à l’algorithme de Google ?

Mises à jour majeures, Core Updates et mises à jour mineures… Normalement, à ce stade, vous vous demandez comment optimiser les pages de votre site web afin de plaire à l’algorithme de Google.

Et bien en réalité, vous devez surtout tenir compte des critères de positionnement, appelés « Ranking Factors » en anglais, et utilisés par l’algorithme de Google.

Selon les derniers comptages, il y en a plus de 200 et rares sont les aspects de votre site qui ne sont pas concernés par ceux-ci.

Concrètement, à l’échelle d’une page d’un site, les critères de l’algorithme de Google passent en revue la qualité et la fraicheur du contenu, la présence de mots clés dans des balises HTML de la page, le nombre de liens entrants, la sécurité, l’identification claire d’informations grâce aux données structurées, la vitesse de chargement, la qualité de l’affichage mobile, la satisfaction de l’internaute…

Si ce nombre de critères de positionnement peut donner le tournis, voire parfois en décourager certains, rassurez-vous : ce n’est pas aussi compliqué que cela en a l’air.

Formez-vous à la pratique du SEO sur Google

Vous souhaitez améliorer la visibilité naturelle des pages de votre site dans les résultats de recherche sur Google ? Participez à la formation sur le référencement naturel organisée par Retis !

Les critères importants pour le SEO sur Google

Les mots clés

Les mots clés représentent les éléments indispensables d’un travail SEO.

Par conséquent, vous devez impérativement chercher, identifier, sélectionner et lister les mots clés sur lesquels vous allez optimiser les contenus des pages de votre site qui ont un objectif de visibilité naturelle dans les résultats de recherche.

Pour ce faire, rappelez-vous l’objectif de votre travail SEO :

  • Faire en sorte que vos pages apparaissent dans les premiers résultats naturels affichés par le moteur de recherche de Google, et ce, sur différentes requêtes incluant des mots clés en lien avec votre activité, vos produits/services, votre expertise, votre secteur d’activité…

Cette étape ne doit donc pas être prise à la légère ! Sélectionnez un mot clé sur lequel la concurrence fait rage et vous devrez redoubler d’efforts pour dépasser vos concurrents, sélectionnez un mot clé que vos visiteurs n’utilisent pas et ils ne trouveront pas votre page. Pire encore, ignorez cette étape et vos optimisations seront sans cohérence et n’auront pas les résultats attendus.

En plus des mots clés courts et populaires faisant référence de manière large à la thématique de votre activité, n’oubliez pas les mots clés de « longue traine ». Ceux-ci sont, comme leur nom l’indique, plus longs mais surtout, plus précis.

Les mots clés longues de longue traine permettent de positionner les pages d’un site dans les résultats de recherches liées à des requêtes plus spécifiques, là où la concurrence est moindre, où les besoins des internautes sont plus clairement formulés et où ces derniers ont une plus forte propension au clic.

Les balises

Bien que la capacité d’analyse et de compréhension de l’algorithme de Google se développent au fil des années grâce aux avancées technologiques (intelligence artificielle…), celui-ci a toujours autant besoin que l’on respecte certaines règles si l’on veut qu’il traite correctement les contenus qu’il parcourt quotidiennement.

En SEO sur Google, ces règles font référence à l’utilisation d’un grand nombre de balises HTML. C’est grâce aux balises que l’algorithme comprend et est en mesure d’évaluer le contenu et la structure d’une page.

En dehors des règles spécifiques à chacune d’entre elles, vous devez veiller à intégrer le(s) mot(s) clé(s) de votre page aux balises qui composent celle-ci.

Parmi les balises fondamentales à exploiter, on retrouve :

  • La balise Title : Le contenu de cette balise ne doit pas excéder 60 à 65 caractères afin d’être affichée entièrement dans les résultats de recherche
  • La balise Meta description : Il s’agit d’un court paragraphe de 150 à 300 caractères qui est affiché dans les résultats de recherche et qui décrit brièvement le contenu de la page
  • Les balises Hn : La lettre « H » signifie « Heading » en anglais, soit « Titre » en français. Sur 6 niveaux maximum, les balises H permettent de structurer le contenu d’une page avec un titre principal (H1) et plusieurs sous-titres (de H2 à H6)
  • Les attributs ALT des balises d’images
  • Les balises de données structurées

D’une certaine manière, pour ce point précis, on peut y voir des similitudes avec le travail a réaliser sur Youtube pour optimiser le référencement naturel d’une vidéo. À la différence que, sur Google, davantage de balises doivent être remplies.

La qualité du contenu de vos pages

Il y a deux dimensions que vous devez prendre en compte concernant la qualité du contenu d’une page :

  1. Google doit considérer que le contenu de la page est qualitatif
  2. Les internautes doivent être satisfaits par la qualité du contenu de la page

De manière générale, la qualité du contenu des pages de votre site web doit témoigner de votre expertise vis-à-vis de vos produits, vos services, votre secteur d’activité…

Ne perdez pas de vue que l’objectif du moteur de recherche de Google est de fournir aux internautes des listings ordonnés des meilleures réponses sur des requêtes précises.

Bien que le travail SEO (mots clés, balises, textes, images…) soit extrêmement important, celui-ci est bien souvent réalisé en se focalisant sur l’algorithme de Google : on cherche à créer du contenu qui sera jugé comme étant de qualité par un robot.

Le problème, c’est que, dans une situation classique, ce n’est pas à Google mais aux internautes que sont destinées les pages d’un site web.

C’est pourquoi, à son appréciation de base, Google vient ajouter les signaux qui sont renvoyés, sans même qu’ils en aient conscience, par les internautes qui consultent vos pages.

Si les signaux renvoyés montrent que les internautes sont satisfaits, Google en déduit que la page mérite d’être mise en avant à la position qu’elle occupe. Si ce n’est pas le cas, il peut alors décider de la rétrograder afin de laisser la place à une page qui satisfait davantage les internautes.

La popularité de votre site et de ses pages

Pour classer les sites qui sont référencés naturellement sur son moteur de recherche, Google tient compte de la popularité de ceux-ci.

Pour ce faire, l’algorithme de Google se base sur différents indicateurs à sa disposition. Ceux-ci lui permettent de déterminer le degré de popularité d’un site dans sa globalité ou d’une des pages qui le composent, et ce, par rapport à une thématique ou une requête.

Avoir un site populaire OK, mais populaire auprès de qui ? Pour faire simple, dites-vous que vous devez être populaire tant auprès de Google qu’auprès des internautes.

Fixez-vous l’objectif d’avoir un site qui fait figure d’autorité dans le(s) domaine(s) au(x)quel(s) il se rapporte. Votre site et les pages qui le composent doivent représenter des ressources de confiance qui peuvent être mises en avant dans les résultats de recherche.

Parmi les éléments sur lesquels agir dans le cadre d’un travail SEO visant à booster la popularité d’un site, on retrouve l’acquisition de liens externes. Ceux-ci sont appelés « Backlinks ».

Les services SEO de Retis

Durant ses missions de consultance en Marketing Digital, l’équipe de Retis réalise des audits SEO de sites (sites vitrines ou webshops), conseille les entreprises dans la définition d’une stratégie SEO cohérente et identifie les actions à réaliser afin de gagner en visibilité naturelle dans les résultats de recherche sur Google ou sur d’autres moteurs de recherche.

Contactez les experts Retis afin de nous présenter vos besoins en termes de référencement naturel.

Partager l'article :
X